Promouvoir la paix par le dialogue politique local

Le CESAO a mis en œuvre, en 2014, dans les localités de Tondikiwindi et d’Anzourou, dans la région de Tillabéry, le Projet de Promotion de la Paix à travers le Dialogue Politique Local. Le projet a été accompagné par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

L’objectif a été de promouvoir la participation pacifique des citoyens à la gestion des affaires locales. Plusieurs activités ont été menées qui ont concouru à l’atteinte des objectifs. Une formation sur la bonne gouvernance et la gestion des conflits communautaires a été organisée à l’endroit des élus locaux et des acteurs de la société civile des deux communes d’intervention. Les acteurs OSC ont aussi bénéficié d’une formation sur le lobbying, le plaidoyer et le contrôle citoyen. À travers cette activité, les organisations bénéficiaires ont pris conscience de leur importance dans le dispositif de la décentralisation. Par ailleurs, les formations dispensées ont été restituées aux populations, bénéficiaires finaux, à travers l’organisation d’une centaine de séances de sensibilisation dénommées « Peace Markets ». Au cours des sensibilisations qui sont faites avec des supports audiovisuels, les populations ont massivement pris connaissance des leviers de la bonne gouvernance et surtout de leur rôle en matière de développement local. Pour appuyer les sensibilisations, des émissions radiophoniques ont été réalisées sur les thématiques de la décentralisation, de la gestion des conflits communautaires et de la participation du citoyen à la consolidation de la paix.

Avec le soutien de l’Union Européenne, une deuxième phase du projet a été conduite en 2015. Pour cette seconde phase, la zone d’intervention du projet a été élargie à la commune d’Inatès, toujours dans la région de Tillabéry.



Laisser un commentaire