Session pédagogique 2016 : le Plan de développement institutionnel au cœur des travaux

Le Pôle régional Burkina a accueilli du 4 au 7 janvier 2017 la session pédagogique annuelle 2016 du CESAO. Comme tous les ans, elle a réuni les cadres du CESAO-AI venus du Niger et des autres contrés du Burkina Faso.

Les cadres ont planché cette année sur le Plan de développement institutionnel et le plan d’actions pour la période 2017-2020.  Ils ont aussi, avec l’appui de Stéphane Pil, consultant, dresser le diagnostic en matière de suivi-évaluation des projets mis en œuvre aux fins d’ébaucher une stratégie de développement des capacités de suivi-évaluation du CESAO.

À l’entame des travaux, le Coordinateur régional du CESAO-AI, Dramane Coulibaly, a situé le contexte de la rencontre. « La session pédagogique est une tradition du CESAO. Elle est une occasion où les cadres de l’institution se retrouvent pour partager les résultats, les approches et les outils et s’approprier un certain nombre d’orientations institutionnelles ».

Présent à la cérémonie officielle d’ouverture, le secrétaire général de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO), Abbé Innocent Kiénou, aux noms de l’Assistant ecclésiastique près le CESAO-AI et de l’Archevêque de Bobo Dioulasso, a souhaité à tous les participants ses vœux de santé, de paix et d’accomplissement.

Placer l’homme est centre de nos actions

« Le CESAO est un outil de la pastorale sociale de l’Église » a rappelé l’Abbé Innocent Kienou avant d’inviter les cadres de l’organisation à se mettre davantage au service de cette humanité. « La priorité en tout lieu et en tout temps est l’homme et tout l’homme et surtout ceux qui sont les plus défavorisés, les laissés-pour-compte dans le système de développement ».

En 2015, le CESAO-AI s’est doté d’orientations stratégiques sur la période 2016-2020. La session pédagogique a été une occasion de faire le bilan d’une année de mise en œuvre en vue de tirer des leçons.  

Parallèlement à la session pédagogique s’est tenu, en session ordinaire, le Conseil d’administration de l’Association. Des administrateurs venus du Niger, du Bénin, du Togo, du Sénégal et du Burkina y ont pris part.

CESAO-AI



Laisser un commentaire