Techniques de production arboricole : des apprenants se forment à Orodara

Du 5 au 7 décembre 2018, deux pépiniéristes, venant de Kantchari (Burkina Faso) et de Makalondi (Niger), ont séjourné à Orodara pour une formation pratique sur les techniques de production arboricoles. Ce renforcement de capacités se fait en faveur du Projet Transfrontalier de Gestion durable des Ressources Forestières (PTGRF III) que le CESAO met en oeuvre.

Kent ou Lipens ? Brooks ou Mademoiselle ? La production de ces variétés de mangue n’ont plus de secret pour nos deux pépiniéristes, après la formation dont ils ont bénéficié à Orodara, ville à la réputation de “verger du Burkina”. Mais à part les plants de mangues, ils ont aussi manipuler, durant leur séjour, des variétés d’agrumes : orange, citron, tangelo, mandarine, clémentine. Sans oublier le goyavier. 

L’objectif de la formation était de renforcer leurs capacités sur la production des plants en pépinière. De façon spécifique, il était question de renforcer leurs connaissances sur le choix et l’aménagement du site de la pépinière, l’approvisionnement en semences et le prétraitement des graines, la production des plants et les techniques de greffage… A leur tour, ils devront assurer le partage de connaissances avec leurs pairs et la mise en pratique des techniques apprises dans leurs sites. 

Cette formation rentre dans le cadre des activités du Projet Transfrontalier de Gestion durable des Ressources Forestières (PTGRF III) mis en oeuvre par le CESAO dans les communes de Kantchari et de Makalondi. Le Projet entend ainsi contribuer à la promotion de ce métier comme substitution à l’activité de coupe de bois et aussi faciliter la production locale de plants et le reboisement de la zone d’intervention.



Laisser un commentaire