Résilience à l’insécurité alimentaire : le CESAO collecte des données auprès des ménages ruraux au Burkina et au Niger

En collaboration avec Tango international, les équipes de CESAO sont mobilisées sur le terrain, en ce mois de décembre 2018, pour la collecte de données sur la résilience des ménages ruraux à l’insécurité alimentaire dans la zone de l’initiative RISE (Resilience in the Sahel Enhanced Initiative/ Initiative de l’USAID pour une résilience renforcée au Sahel) au Burkina Faso et au Niger.

Au Burkina Faso, les enquêteurs sillonnent les régions de l’Est, du Centre-nord et du Sahel. Au Niger, ils parcourent les régions de Maradi, de Zinder et de Tillabéry.

Cette enquête, dite de surveillance récurrente, s’étale sur presque une année, d’août 2018 à juin 2019. Tous les deux mois, les enquêteurs du CESAO vont à la rencontre de 400 ménages ruraux, en moyenne, dans chaque pays, pour s’entretenir avec eux sur les chocs, les réponses et les comportements qu’ils développent pour y faire face. Les données sont recueillies à l’aide de tablettes et stockées dans un serveur en vue de leur traitement.

Le passage de ce mois de décembre est le troisième d’une série de six au total. La finalité de l’enquête est d’apprendre d’avantage sur l’agriculture, la sécurité et la consommation alimentaires, la nutrition et le bien-être des ménages dans la zone RISE.

TANGO International est un cabinet américain qui développe une expertise dans la mesure de la résilience. Il est chargé, par le projet SAREL (Sahel Resilience Learning Project/Projet Apprentissage sur la Résilience au Sahel) de l’USAID, de conduire l’étude qualitative des projets de l’Initiative RISE, avec l’accompagnement du CESAO. 



Laisser un commentaire